Les posteurs les plus actifs de la semaine
joyeux_lapin13
 
zeu
 
gg
 
schlebe
 
zezima
 
Antoin123
 
Yacouba_KONE
 
rayanes159
 
noviceST
 
victornitho
 


corrélation longitudinale?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

corrélation longitudinale?

Message par loloyup le Lun 1 Aoû 2016 - 8:42

Bonjour tout le monde,

je souhaiterai mettre en évidence une corrélation entre l'évolution de 2 paramètres neuropsychologiques dans le temps (j'ai 1 mesure à l'inclusion et 1 à 3 ans)

Pour mieux expliquer la situation: je travaille sur un "nouveau" test pour identifier des troubles cognitifs et je voudrais montrer que le résultat de ce test évolue dans le temps de manière identique aux autres test classiques. ce "nouveau" test est plus simple, plus rapide que les batteries de test standard. j'ai déjà fait les calcul en transversal à l'inclusion, et à présent je souhaite montrer qu'il y a une corrélation dans les résultats qui persiste dans le temps et de manière constante. (le but final étant de dire que ce test simple est un bon marqueur de l'évolution cognitive)

je peux faire une régression linéaire a effet mixte mais dans mon cas il n'y as pas de variables explicatives ou a expliquer...

Existe il un équivalent de test de corrélation de spearman intégrant une dimension "temporelle"?

ou alors si je calcul le delta entre le résultat des tests à 3 ans par rapport à l'inclusion, est ce que si j'estime la corrélation de ces deltas pour mes 2 tests cela répondra à ma question?

J'ai je vous remercie de m'éclairer sur ce point.

loloyup


loloyup

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: corrélation longitudinale?

Message par c@ssoulet le Lun 1 Aoû 2016 - 11:31

Si ton objectif est de montrer que le nouveau test est aussi performant que l'ancien tout en étant plus simple, tu vas devoir faire face a un problème qui va bien au delà de l'étude d'une corrélation.

Schématiquement, en démontrant que les résultats de l'ancien et du nouveau test sont corrélés, tu ne prouves rien sur la validité du nouveau test.

Un exemple tout simple: aujourd'hui, on mesure la taille des gens avec une toise. Je développe un outil beaucoup plus simple: le mètre de couturière. Il a plein d'avantages pratiques par rapport à la toise.

Je mesure l’évolution de la taille d'un groupe d'enfants mesurés soit à la toise soit au mètre de couturière. Il va y avoir une bonne corrélation dans le temps pour l'évolution de la taille mesurée avec chaque outil et une bonne corrélation entre les mesures réalisées avec les 2 outils. Avec ta logique, tu en conclus que tu as démontré que c'est plus la peine de s'emmerder à utiliser une toise.

Parce que
- tu ne tiens pas compte des notions de précision, sensibilité, spécificité ... etc...
- tu as évalué une problématique "essai d'équivalence" avec des outils "essai de supériorité"

c@ssoulet

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 05/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: corrélation longitudinale?

Message par loloyup le Lun 1 Aoû 2016 - 12:35

effectivement.... seulement dans mon cas ce n'est pas forcément "intuitif" que le nouveau test soit corrélé aux autres batteries de tests... d'autant plus que ce test na pas de "seuil" précis séparant le physiologique du pathologique

Pour m'expliquer: j'ai 2 groupes (patient et témoin). le test en question est le "temps d'appui monopodal", les autres test sont des tests pour apprécier les fonction excecutive (dessiner une horloge, fluente verbale etc...) = donc "a priori", rien à voir.

Et, il semblerait (enfin c'est l'hypothèse) que moins longtemps on tient sur 1 pied, plus les tests cognitif sont mauvais. Ca je l'ai déjà fait à l'inclusion (le patient tient moins longtemps sur 1 pied que le témoin et ses tests sont plus mauvais).
Maintenant que j'ai les données à 3 ans je voudrais montrer que en 3 ans non seulement le patient tient encore moins longtemps sur 1 pied et que ceci est corrélé à une poursuite de la dégradation des tests cognitifs (le tout comparé au groupe témoin).


Il faut alors que je m'oriente vers la conception de courbe ROC je présume ?

merci ++

loloyup

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: corrélation longitudinale?

Message par c@ssoulet le Lun 1 Aoû 2016 - 13:32

Je vais t'expliquer 1 truc qui n'a rien à voir avec les stats.

Il existe, en fonction de l'age, un certain déclin des fonctions cognitives, qui démarre dès la fin de l'adolescence. Il existe de la même façon un certain déclin des fonctions sensorielles et neuromotrices, qui démarre généralement nettement plus tard. Généralement, hein, pas tout le temps. C'est le célèbre test de l'équilibre sur 1 pied: un "vieux" (disons plutot un "neurologiquement vieux") a de moins en moins d'informations sensorielles remontant de ses membres inférieurs. L'age venant, l'équilibre sur 1 pied ne peut etre maintenu qu'en se basant de plus en plus sur la vision et de moins en moins sur les sensations neurologiques remontant des membres inférieurs.

Conséquence numero 1 : dans les situations ou les remontées sensorielles sont essentielles pour maintenir son équilibre (sur sol pas plat et glissant = baignoire) les vieux se cassent plus facilement la gueule. C'est plus à démontrer. Pour ce qui nous intéresse, plus on est vieux, plus on a du mal à maintenir son équilibre sur 1 pied. Donc d'après ton test, logiquement, plus on est vieux plus on est con.

numero 2 : un vieux qui a des problèmes de vue mal corrigés se casse plus facilement la gueule puis qu'il se repose très essentiellement sur sa vision pour maintenir son équilibre. Encore pire sur 1 pied. Logiquement, tu devrais classer dans les idiots ceux qui ont un mauvais ophtalmo.

numero 3: certaines personnes peuvent avoir eu certains problèmes physiques entrainant des sequelles neuro sur 1 membre. Ca tombe bien, c'est mon cas. Une jeunesse un peu trop debridee et casse cou m'a valu quelques ennuis par la suite. Aujourd'hui, je tiens beaucoup moins bien sur le pied gauche que sur le droit. Validé irréfutablement chez le kiné, sur sa terrible planche à équilibre et sur son trampolin infernal. Perso, tu me classes très con sur le pied gauche et normal (enfin, j'espère) sur le droit.

Fin de la rigolade. Tout ca pour dire qu'en matière de qualité diagnostique et sensibilité/spécificité d'un test, l'intuition et les à prioris sont traitres et il ne faut jamais s'y fier. Et surtout pas s'en servir comme argument dans un rapport de stage ou une présentation.

Seule la méthodologie compte. Pour montrer une équivalence (on dit une "non infériorité") c'est compliqué, ca nécessite un travail assez particulier du point de vue méthodologique, et généralement un effectif assez important.

Vu que ton essai est fait, et que tu dois faire avec ce que tu as, effectivement je m'orienterais plutot vers des choses tournant autour de la valeur prédictive des tests diagnostiques, et je laisserais tomber les corrélations.

De toutes façons, garde en tete cette évidence: si tu mesures la même chose avec 2 moyens différents, les deux mesures seront toujours corrélées entre elles. D'ou un vrai bon gros risque de te faire dégommer si l'un de tes évaluateurs sait de quoi il parle en stats.

c@ssoulet

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 05/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: corrélation longitudinale?

Message par loloyup le Lun 1 Aoû 2016 - 15:51

oui je vois le problème...
merci pour ces conseils qui m'éclairent assez bien en fait.
je vais regarder comment faire les choses au mieux.

loloyup

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 20/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: corrélation longitudinale?

Message par c@ssoulet le Lun 1 Aoû 2016 - 17:07

À mon avis le premier truc à tirer de tout ça c'est que l'âge est un biais. Sur une population donnée, plus on est vieux plus les fonctions cognitives et exécutives se dégradent, et plus on est vieux moins l'équilibre monopodal est bon.

Donc il faut trouver un moyen de supprimer l'effet âge. Soit méthodologiquement par appariement des témoins sur les cas sur l'âge, soit mathématiquement en ajustant les analyses sur l'âge. La première solution est la meilleure.

Si ça n'a pas été fait, il faut au minimum vérifier que la distribution des âges n'est pas différente dans l'echantillon malades versus témoins. Y compris dans ton analyse longitudinale à T0. Si les 2 groupes ne sont pas similaires à minima sur ce facteur, il me semble évident qu'il faut ajuster.

c@ssoulet

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 05/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: corrélation longitudinale?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum