Les posteurs les plus actifs de la semaine
Nik
 
Florent Aubry
 
Aymeen
 
FMarwen
 
clemm
 
AdrienC
 
zezima
 
NOUSRA
 
atm
 
droopy
 


Interview pour un statisticien

Aller en bas

21032012

Message 

Interview pour un statisticien




Bonjour à tous !

Dans le cadre de ma première année à l'université d'économie de Montpellier, on m'a demandé de monter un projet professionnel et j'ai décidé de m'intéresser au métier de statisticien. Je vous propose donc de répondre à mes quelques questions :

1-Quelles sont les formations que vous avez suivies ?

2-Avec une "bonne" formation, trouve-t-on du travail "aisément" ? Et dans quel secteur ?

3-Trouvez-vous votre travail redondant ? Plutôt "métro, boulot, dodo" ou ... ? Donc, s'agit-il d'un métier qui se renouvelle ?

5-Ainsi, selon vous, ce métier a-t-il de l'avenir ? A terme, ne craignez-vous pas qu'un logiciel vous remplace ?

6-Le métier de statisticien est-il valorisant ? Quels sont les préjugés autour de ce métier ? Ce que j'aimerais savoir c'est comment vous êtes perçu au sein de l'entreprise et quelle est la réaction des autres quand ils apprennent que vous faites ce métier ?

7-Ce métier est-il un métier de niche ? Travaille-t-on en équipe ou plutôt en solitaire ? Est-il coupé des autres quand il travaille dans une entreprise ?

8-Croule-t-il sous le travail ? A quelle cadence s'effectue le travail ? Sur certaines périodes à fond ou alors bien répartie tout au long des jours ?

9-Pour finir, quels sont, selon vous, les principaux avantages et désavantages de votre métier ? (En quelques mots)

En vous remerciant d'avance.

Z34

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 21/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Interview pour un statisticien :: Commentaires

avatar

Message le Mer 4 Avr 2012 - 17:02 par joyeux_lapin13

1-Quelles sont les formations que vous avez suivies ?

Licence et master (option Génie Statistique et Informatique pour le master) de mathématiques appliquées aux sciences. Puis un master 2 professionnel GSI.


2-Avec une "bonne" formation, trouve-t-on du travail "aisément" ? Et dans quel secteur ?

Personnellement, je suis dans la branche bio-médicale et ça fourmille d'offres d'emploi dans tous le sens. Je pense pouvoir dire que dans ce domaine, les bio-statisticiens et les bio-informaticiens sont les rois du pétrole.


3-Trouvez-vous votre travail redondant ? Plutôt "métro, boulot, dodo" ou ... ? Donc, s'agit-il d'un métier qui se renouvelle ?

Absolument pas redondant, le métier de statisticien a de très nombreuses facettes. Parmi celles qui me concerne il y a l'analyse de données, qui elle est très répétitive à exception prés, mais aussi le développement d'automate sous SAS et R puis celui de nouvelles méthodologies statistiques. Et enfin, les études bibliographiques dans le but d'adapter de nouveaux algorithmes. Donc pas la moindre redondance!


5-Ainsi, selon vous, ce métier a-t-il de l'avenir ? A terme, ne craignez-vous pas qu'un logiciel vous remplace ?

Dans mon cas, les statistiques en médecine sont assez nouvelles et, par exemple, l'utilisation des modèles multivariées dans mon champs d'expertise sont extrêmement jeunes. Les perspectives sont immenses tant il y a de choses à faire dans cette branche.


6-Le métier de statisticien est-il valorisant ? Quels sont les préjugés autour de ce métier ? Ce que j'aimerais savoir c'est comment vous êtes perçu au sein de l'entreprise et quelle est la réaction des autres quand ils apprennent que vous faites ce métier ?

Alors, ça n'engage que moi, mais pendant longtemps les gens qui me côtoient pensaient que mon métier était d'attendre les gens dehors et de leur faire remplir un sondage... donc je pense que ce métier n'est pas vu à sa juste valeur dans la société d'aujourd'hui et que 90% des gens ne voient pas plus loin que le tant de % a dit oui et le tant de % a dit non. Après au sein de ma boite c'est totalement l'inverse, les équipes cliniques vous voient comme la poule aux oeufs d'or puis qu’aujourd’hui sans vos résultats ils ne peuvent plus rien faire dans leur projet, le bio-statisticien est l'homme qui déverrouille les portes tant les consignes marketing sont assidus et ne leur laisse plus aucun moyen d'avancer sans des résultats extrêmement robustes.

Sinon en général je ne dis pas que je suis bio-statisticien mais ingénieur d'études dans le bio-médicale, on sent nettement la différence de regard.


7-Ce métier est-il un métier de niche ? Travaille-t-on en équipe ou plutôt en solitaire ? Est-il coupé des autres quand il travaille dans une entreprise ?

Et bien, il s'agit d'un mixte, forcément on travaille dans son coin, l'autonomie est très très importante car chacun avance ses projets collectifs et personnelles. Mais il y a également une bonne communication essentiel pour se tenir informer de ce que fait son voisin et de ce qu'il peut apprendre de ses travaux. Il s'agit d'un métier où les gens se sont taper 5 ans d'étude, forcément ils ont une ascendance à la curiosité très forte.


8-Croule-t-il sous le travail ? A quelle cadence s'effectue le travail ? Sur certaines périodes à fond ou alors bien répartie tout au long des jours ?

Oui, je fais nettement aux alentours de 45h par semaine (en comptant le fait qu'à midi je fais rarement une pause plus longue que 45 minutes).


9-Pour finir, quels sont, selon vous, les principaux avantages et désavantages de votre métier ? (En quelques mots)

C'est un métier passionnant, on a constamment l'impression d'avancer et de faire partie d'un tout. On a été baigné dans les maths pour vivre ce métier là. Au niveau des désavantages il y a uniquement la pression à mon sens, forcément on travaille pour des gens qui se crèvent et qui, derrière, joue avec énormément d'argent. De plus la précipitation est quelque chose de dangereux et de trop facile, c'est un métier qui demande d'être extrêmement pausé.



Voilà!

Cordialement,
....

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 17 Avr 2012 - 9:51 par A.D.

Bonjour Smile


1-Quelles sont les formations que vous avez suivies ?

Classes préparatoire MPSI et MP, puis licence de mathématiques générales et master en “ingénierie mathématique spécialité probabilités et statistiques”.


2-Avec une "bonne" formation, trouve-t-on du travail "aisément" ? Et dans quel secteur ?

Je ne sais très bien comment définir une “bonne” formation. En ce qui concerne le master que j'ai suivi, je trouve qu'il mériterait pas mal de changements afin d'être plus en accord avec le marché du travail et les compétences demandées.
Cela dit, si je fais le bilan des anciens de ma promo de M2 dont j'ai pu avoir des retours, la plupart ont trouvé du boulot dans les 6 mois qui ont suivi la fin du master et dans des domaines assez variés (exemple : assurances, aéroport de Paris, études marketing et d'opinion, environnement, ...).


3-Trouvez-vous votre travail redondant ? Plutôt "métro, boulot, dodo" ou ... ? Donc, s'agit-il d'un métier qui se renouvelle ?

Personnellement je ne trouve pas mon travail redondant du tout. Je dirais qu'il se compose de deux parties : une partie purement “traitement statistique” où je m'occupe de réaliser des analyses statistiques (ACM, analyses discriminantes, CAH, ...) sur les résultats des enquêtes marketing programmées au sein de ma société, et une partie “recherche et développement” où actuellement je travaille à la programmation de fonctions statistiques adaptées à certains besoins particuliers.
Je travaille depuis un peu moins de deux ans et j'ai eu l'occasion de réaliser plein de missions différentes, que ce soit du cleaning de données, des analyses statistiques, de la programmation, de la rédaction de compte-rendu, du contact client également, pour le moment je ne m'ennuie pas ! Smile


5-Ainsi, selon vous, ce métier a-t-il de l'avenir ? A terme, ne craignez-vous pas qu'un logiciel vous remplace ?

Je pense que ce métier a de l'avenir, surtout que les avancées technologiques font que nous pouvons stocker de plus en plus de données et que nous ne cesserons jamais d'essayer d'expliquer ce qui nous entoure.
Les logiciels ne remplaceront jamais les statisticiens car ils ne sont pas capables d'interpréter les résultats fournis, de réfléchir sur les modèles à choisir, les méthodes à utiliser, etc...


6-Le métier de statisticien est-il valorisant ? Quels sont les préjugés autour de ce métier ? Ce que j'aimerais savoir c'est comment vous êtes perçu au sein de l'entreprise et quelle est la réaction des autres quand ils apprennent que vous faites ce métier ?

Personnellement, comme j'ai un niveau bac+5, les gens (notamment au sein de ma société) ont tendance à me considérer comme quelqu'un de “callée” (même si je ne le suis pas toujours ^^) et à respecter mes opinions.
Après, je pense que la plupart des gens (mes parents notamment) ne comprennent pas bien ce que je fais concrêtement, lorsqu'on leur parle de statistiques, ils ont tendance à penser aux personnes qui font les questionnaires ou aux sondages politiques, d'où peut-être certains préjugés selon lesquels on peut faire dire ce qu'on veut avec des statistiques etc.
Cela dit, globalement, je trouve que les gens ont plutôt une vision positive de mon métier.


7-Ce métier est-il un métier de niche ? Travaille-t-on en équipe ou plutôt en solitaire ? Est-il coupé des autres quand il travaille dans une entreprise ?

Je pense que cela dépend fortement de l'entreprise.
Personnellement, je travaille dans une petite entreprise (environ 20 salariés). Il m'arrive donc souvent de devoir travailler seule. Cependant, j'utilise très souvent internet pour entrer en contact avec des personnes également concernées par mon domaine de recherche, que ce soit des professionels travaillant en entreprise, des chercheurs ou bien des passionnés (et de n'importe quel pays !).
Cela dit, il m'arrive aussi régulièrement de travailler en équipe sur divers projets, et je trouve ça agréable de pouvoir échanger avec des personnes ayant une expérience différente de la nôtre.


8-Croule-t-il sous le travail ? A quelle cadence s'effectue le travail ? Sur certaines périodes à fond ou alors bien répartie tout au long des jours ?

Personnellement, je ne dirais pas que je croule sous le travail. Comme une grosse partie de mon travail concerne la “recherche et développement”, je n'ai pas de “gros impératif” de temps, donc c'est à moi de m'organiser dans la gestion de mon travail.
Après, je travaille également avec des clients pour lesquels je dois m'occuper du traitement statistiques de leurs questionnaires, et dans ce genre de cas, je suis dépendante des impératifs temporels imposés par le client.


9-Pour finir, quels sont, selon vous, les principaux avantages et désavantages de votre métier ? (En quelques mots)

Je pense que la réponse à cette question dépend fortement du domaine et de la société dans lesquels on exerce la profession de statisticien.
En ce qui me concerne, je travaille dans une petite société et j'ai la chance d'avoir pas mal de missions plutôt variées, d'avoir la possibilité et le temps de me former à diverses choses (par exemple de nouveaux langages de programmation).
Après, je ne saurais pas tellement définir des avantages/désavantages de ce métier, je pense que cela dépend de vos goûts et des choses qui vous intéressent. Par exemple, si l'idée de passer 8h par jour assis devant un écran vous rebute, laissez tomber le métier de statisticien ^^


Voilà, n'hésitez pas s'il y a des points sur lesquels vous souhaitez plus de détails ! Smile


Cordialement,

A.D.


PS: Il manque la question numéro 4 Very Happy

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 6 Mai 2012 - 11:43 par joyeux_lapin13

Je dis ça peut-être bêtement, mais il serait bien que des forumeurs (sans commander qui que ce soit) comme Nik, gg, droopy, niaboc, c@ssoulet, Hadrien35 et Ayana (pour ne citer que les plus actifs sans oublier les autres que j'invite également) s'expriment également sur ce topic afin de faire part de leur avis et leur expérience sur le métier de statisticien.

Après tout ce forum est également l'occasion de faire connaître ce métier si passionant et si varié.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 8 Mai 2012 - 2:01 par niaboc

Bonsoir! ou plutot bonne nuit...
1-Quelles sont les formations que vous avez suivies ?

Classe prépa math puis Concours Communs Polytechniques afin d'intégrer l'ENSAI, Ecole Nationale de la Statistiques et de l'Analyse de l'Information (Bruz, Bretagne!). Une école avec un bon enseignement, de bons professeurs et intervenants sur un campus près de Rennes.

2-Avec une "bonne" formation, trouve-t-on du travail "aisément" ? Et dans quel secteur ?

Oui tu trouves du travail facilement dans les statistiques, du moins dans tout ce qui touche au marketing, datamining, etc.
Beaucoup de travails dans les SSII, sur Paris en particulier bien entendu...

3-Trouvez-vous votre travail redondant ? Plutôt "métro, boulot, dodo" ou ... ? Donc, s'agit-il d'un métier qui se renouvelle ?

Ca dépend de l'entreprise, du poste q'on te propose. Après faut pas hésiter à changer de travail dans les secteurs où ça recrute bcp (comme le marketing) ou dans les SSII jusqu'à trouver qque chose qui te convient.

5-Ainsi, selon vous, ce métier a-t-il de l'avenir ? A terme, ne craignez-vous pas qu'un logiciel vous remplace ?

Je pense qu'on a encore de l'avenir. Les statistiques sont assez récentes dans le milieu professionnel. Les entreprises veulent tirer de plus en plus d'information de leurs données internes.

6-Le métier de statisticien est-il valorisant ? Quels sont les préjugés autour de ce métier ? Ce que j'aimerais savoir c'est comment vous êtes perçu au sein de l'entreprise et quelle est la réaction des autres quand ils apprennent que vous faites ce métier ?

Le métier est assez valorisant car on nous prend souvent pour des personnes intelligentes, ou du moins surdoués en math ^^. Le principal défaut est que les gens pensent qu'il y a que les chiffres qui nous intéressent, alors que je pense que ce qui est intéressant dans les statistiques c'est l'interprétation que tu en fais. Le calcul en lui même n'est rien si tu n'as pas l'expérience métier derrière... ce que les "autres" pensent que l'on ne possède pas...

7-Ce métier est-il un métier de niche ? Travaille-t-on en équipe ou plutôt en solitaire ? Est-il coupé des autres quand il travaille dans une entreprise ?

On ne travaille pas toujours en solitaire. Mais c'est vrai que pour des gros projets, on va te demander d'approfondir une partie de programmes, de méthodes stat et tu vas devoir le faire seul, mais dans l'optique de faire partager tes connaissances par la suite.
Si t'es dans une équipe de recherche et dévellopement, il peut arriver qu'on te confie des travaux de recherche sur tel théorie nouvelle, etc.
C'est très rare, en entreprise, de faire des statistiques soi-même. On te donne une problématique que l'équipe de stat doit rechercher.


8-Croule-t-il sous le travail ? A quelle cadence s'effectue le travail ? Sur certaines périodes à fond ou alors bien répartie tout au long des jours ?

Pas mal de travail, car l'analyse des données devient de plus en plus le coeur de l'entreprise. Dans le marketing, sans ces chiffres, ces segmentations, etc. les commerciaux ne peuvent rien vendre ^^.
Comme partout, tu as des moments de "grosse bourre" et des moments plus calmes, où tu peux passer ton temps sur "league of legends" :-).

9-Pour finir, quels sont, selon vous, les principaux avantages et désavantages de votre métier ? (En quelques mots)

Les avantages : un moyen passionnant de faire des mathématiques qui ont une utilité ^^. On continue à faire travailler son cerveau, même après l'école! (sans parler des Sudokus du 20minutes dans le métro...)
les désavantages : la mauvaise compréhension par le "monde extérieur" des statistiques. Beaucoup de travail à Paris et bcp moins dans le reste de la France ou en Bretagne...

En vous remerciant d'avance.

De rien

Et comme dirait un vieux prof de math : "Vous les statisticiens, vous en voulez toujours plus... un dernier calcul et on s'en va"
cheers

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 8 Mai 2012 - 12:30 par Ayana

Bonjour,

1-Quelles sont les formations que vous avez suivies ?

M2 professionnel biostatistique après une licence de mathématiques appliqués et un M1 de sciences cognitives (pour la pluridisciplinarité) puis doctorat en biostatistique (en cours)

2-Avec une "bonne" formation, trouve-t-on du travail "aisément" ? Et dans quel secteur ?

Ce n'est pas évident de répondre. Toutefois, les gens de ma promo (en tout cas ceux qui ont cherché) ont trouvé du travail. Mon master étant spécialisé en biostatistique, les secteurs sont soit l'industrie pharmaceutique soit les CRO (Contract Research Organization) soit le public (CHU, centres de lutte contre le cancer, observatoires régionaux de la santé...). Les offres d'emploi sont assez nombreuses, mais il s'agit le plus souvent de CDD notamment dans le public...

3-Trouvez-vous votre travail redondant ? Plutôt "métro, boulot, dodo" ou ... ? Donc, s'agit-il d'un métier qui se renouvelle

Personnellement, je dirais non mais ça doit beaucoup dépendre de l'endroit où l'on travaille. Si le statisticien a en charge le protocole, le suivi de l'étude, la programmation, les analyses, la diffusion des résultats, etc. alors le boulot est intéressant. Mais actuellement, certaines structures divisent le travail, et on voit apparaître par exemple des "programmeurs SAS" qui ne font qu'implémenter les modèles définis dans le protocole mais qui ne suivent pas une étude de A à Z ce qui doit être beaucoup plus redondant et moins intéressant. C'est un métier qui se renouvelle dans le sens où les méthodes statistiques se développent rapidement.

5-Ainsi, selon vous, ce métier a-t-il de l'avenir ? A terme, ne craignez-vous pas qu'un logiciel vous remplace ?

Ce métier à de l'avenir, même si il ne faut pas tomber dans l’extrême de "chiffres à tout prix". Pour revenir aux biostatistiques, avant les médecins font de plus en plus appel à des statisticiens pour assurer la qualité de leur étude. Un logiciel ne pourra jamais remplacer un statisticien car à une situation donnée ne correspond pas une bonne solution : le statisticien doit discuter avec les spécialistes du domaine pour comprendre le contexte, doit tenir compte de ce qui a déjà été publié dans la littérature, et surtout interpréter les résultats en fonction de leur pertinence dans le domaine d'application. A titre d'exemple, les logiciels de stats proposent des procédures automatiques de sélection de variables qui ne correspondent jamais au choix que l'on fait en pratique lorsqu'on connaît le contexte.

6-Le métier de statisticien est-il valorisant ? Quels sont les préjugés autour de ce métier ? Ce que j'aimerais savoir c'est comment vous êtes perçu au sein de l'entreprise et quelle est la réaction des autres quand ils apprennent que vous faites ce métier ?

C'est un métier bourré de préjugés ;-) Pour le grand public, nous sommes associés aux sondages politiques (ce qui ne correspond pas vraiment à notre activité). Pour les mathématiciens, nous sommes des clowns ;-), et pour les biologistes et les médecins, des emmerdeurs!!! Bien sûr je caricature. Mais ce qui est vrai, c'est que les gens non statisticiens avec qui on travaille pensent que l'on a juste à cliquer sur un bouton pour avoir les résultats de l'analyse, ce qui et faux. C'est un métier qui souffre d'être mal connu ou mal compris. C’est toutefois un métier valorisant surtout dans le domaine biomédical où l’on se sent utile. En plus, le statisticien est de plus en plus souvent coauteur des publications scientifiques, ce qui est très valorisant.

7-Ce métier est-il un métier de niche ? Travaille-t-on en équipe ou plutôt en solitaire ? Est-il coupé des autres quand il travaille dans une entreprise ?

Ca dépend du domaine, mais en biostatistique, pas du tout. Là où je travaille, les biostatisticiens sont en contact direct avec les médecins, les data-managers et les attachés de recherche clinique

8-Croule-t-il sous le travail ? A quelle cadence s'effectue le travail ? Sur certaines périodes à fond ou alors bien répartie tout au long des jours ?

Etant en thèse, je ne compte pas mes heures, mais tous mes collègues font largement plus de 35h en moyenne, même si effectivement, certaines périodes sont plus chargées que d'autres.

9-Pour finir, quels sont, selon vous, les principaux avantages et désavantages de votre métier ? (En quelques mots)

Avantages : le travail est intéressant, et en ce qui me concerne, j’ai une assez grande liberté dans les décisions statistiques que je prends (pas de pression des financeurs par exemple).
Inconvénients : on s’abîme les yeux toute la journée sur l’écran d’ordinateur ^^ Et dans le public, la rémunération n'est pas terrible...

Bonne journée

Ayana

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 8 Mai 2012 - 12:50 par joyeux_lapin13

Je te rassure Ayana, dans le privée la rénumération n'est pas non plus folichonne lol!

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mar 8 Mai 2012 - 13:45 par Nik

Salut,

Bon eh bien puisqu'on est menacé d'expulsion si on ne répond pas par un individu aux grandes oreilles et au comportement despotique, je me vois contraint de répondre Very Happy...nan je déconne !

1-Quelles sont les formations que vous avez suivies ?
Alors pour commencer je ne suis pas bio-statisticien mais plutôt sta-biologiste voire pour être précis sta-écologue Smile. Pour moi les statistiques sont avant tout un outil même si j'exerce aussi le métier de biostateux de part mes travaux de recherche. Je développe aussi des questions de mathématiques pures couplées aux stats mais avant tout en liaison avec des questions sur l'étude des écosystèmes. Je suis un inconditionnel de l'adéquation du trio : hypothèse, données et traitement des données. J'ai suivi un DEA de biostat puis un doctorat en écologie au cours duquel je me suis auto-formé au stat par de nombreuses et fastidieuses lectures. J'ai également donné beaucoup de cours particuliers de maths ce qui aide pas mal à consolider les bases de connaissance en maths.

2-Avec une "bonne" formation, trouve-t-on du travail "aisément" ? Et dans quel secteur ?
Comme déjà dit précédemment, il n'y pas de bonne ou de mauvaise formation. ça c'est du vocabulaire d'évaluateur, très en vogue aujourd'hui mais qui finalement ne sert pas à grand chose. Tu trouves du travail si tu sais intéresser un recruteur. Les stats sont omniprésentent dans beaucoup de secteurs. Effectivement, le secteur biomédical en est encore plus demandeur qu'un autre.

3-Trouvez-vous votre travail redondant ? Plutôt "métro, boulot, dodo" ou ... ? Donc, s'agit-il d'un métier qui se renouvelle ?
Si je regarde uniquement la partie biostat, pas du tout mais c'est aussi parce que je m'intéresse beaucoup aux développement des méthodes statistiques et aux questions réelles qu'ils peuvent traiter.

5-Ainsi, selon vous, ce métier a-t-il de l'avenir ? A terme, ne craignez-vous pas qu'un logiciel vous remplace ?
oui il a de l'avenir suivant comment vont les choses actuellement. Un logiciel ne pourra jamais remplacer un statisticien humain puisqu'on ne doit jamais se baser uniquement sur les sorties du logiciel pour donner une réponse finale.

6-Le métier de statisticien est-il valorisant ? Quels sont les préjugés autour de ce métier ? Ce que j'aimerais savoir c'est comment vous êtes perçu au sein de l'entreprise et quelle est la réaction des autres quand ils apprennent que vous faites ce métier ?
Là dessus je ne peux pas vraiment répondre. Pour moi un statisticien est essentiel dans le métier que j'exerce et d'ailleurs dès qu'il y a des données complexes à analyser.

7-Ce métier est-il un métier de niche ? Travaille-t-on en équipe ou plutôt en solitaire ? Est-il coupé des autres quand il travaille dans une entreprise ?
Le statisticien est un maillon d'une chaine. Il fait une partie d'un travail mais ne peut rien faire tout seul étant donner qu'il est là pour donner des éléments mathématiques/statistiques sur une question qui ne l'est pas au départ.

8-Croule-t-il sous le travail ? A quelle cadence s'effectue le travail ? Sur certaines périodes à fond ou alors bien répartie tout au long des jours ?
Pour moi le travail de stat c'est comme tout, il y a une dose moyenne récurrente et à des moments des pics d'activité qui peuvent conduire à la surcharge.

9-Pour finir, quels sont, selon vous, les principaux avantages et désavantages de votre métier ? (En quelques mots)
Je ne sais pas trop. Pour moi c'est avant tout une question de plaisir alors les avantages ou désavantages, je ne me pose pas trop la question.

nik

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 8 Mai 2012 - 14:07 par joyeux_lapin13

Et oui, certains dictateurs ont un côté téquelle à poil dur, d'autres lapinou à grandes oreilles Very Happy

Au passage, merci à toi, Ayana et niaboc pour nous avoir fait part de leur expérience sur le forum Very Happy Orkadess est également invité au fait!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 9 Mai 2012 - 8:48 par Ayana

Mais visiblement, le lapinou à grandes oreilles est d'une autorité redoutable puisque son appel a mobilisé les foules (ou presque) ^^

Revenir en haut Aller en bas

Message le Lun 14 Mai 2012 - 12:12 par Hadrien35

Bon, à moi de répondre donc :

1-Quelles sont les formations que vous avez suivies ?
Diplôme d'ingé en agroalimentaire avec master de statistiques appliquées. Je suis loin d'être statisticien!

2-Avec une "bonne" formation, trouve-t-on du travail "aisément" ? Et dans quel secteur ?
Oui, c'est une bonne formation, où l'on trouve assez aisément du travail dans la spécialisation statistique. Dans plusieurs secteurs : Marketing, Analyse sensorielle, Recherche et développement, Agronomie

3-Trouvez-vous votre travail redondant ? Plutôt "métro, boulot, dodo" ou ... ? Donc, s'agit-il d'un métier qui se renouvelle ?
Cela se renouvelle beaucoup. Aujourd'hui je suis chargé d'études dans une agence de marketing. Les stats, j'en fait assez peu, et des fois ça me manques... Mais je fais du forcing pour intégrer toujours un peu plus de stats à mon travail, et surtout pour bien les utiliser! A coté de ça, le travail est loin d'être rébarbatif, de nouveau types d'études chaque semaine, de nouvelles problématiques, etc

5-Ainsi, selon vous, ce métier a-t-il de l'avenir ? A terme, ne craignez-vous pas qu'un logiciel vous remplace ?
Je vois de nombreuses personnes en marketing faire des stats, ou plutot du clic bouton sur un logiciel... Au final on trouve souvent des choses plus qu'incohérentes (ACP sur des données d'effectifs par exemple... bref). Donc il y a déjà des logiciels, tout le monde sait s'en "servir" u sens propre du terme. Encore faut-il justifier les analyses effectuées...

6-Le métier de statisticien est-il valorisant ? Quels sont les préjugés autour de ce métier ? Ce que j'aimerais savoir c'est comment vous êtes perçu au sein de l'entreprise et quelle est la réaction des autres quand ils apprennent que vous faites ce métier ?
Arf, je suis pas statisticien... Meme si beaucoup de mes proches dans la familles pensent que si, parce que c'est plus simple à comprendre! Smile Mais au sein de l'entreprise, au moins, no dispose d'un savoir valorisant et valorisé, et ce n'est pas rare que l'on demande aux "stateux" quelques explications!

7-Ce métier est-il un métier de niche ? Travaille-t-on en équipe ou plutôt en solitaire ? Est-il coupé des autres quand il travaille dans une entreprise ?
Je suis en entreprise, et je pense pas que travailler coupé des autres, peut importe le métier, soit intéressant. Je travaille en équipe, et c'est ce qui marche le mieux, pour être efficace, et pour apprendre aussi!

8-Croule-t-il sous le travail ? A quelle cadence s'effectue le travail ? Sur certaines périodes à fond ou alors bien répartie tout au long des jours ?
... perso oui, mais par période en effet

9-Pour finir, quels sont, selon vous, les principaux avantages et désavantages de votre métier ? (En quelques mots)
On pourrait croire que les stats sont un domaine figé, mais c'est loin d'être le cas, il y a toujours de nouvelles méthodes, de nouvelles problématiques, et de nouvelles questions...
Donc on ne s'ennuie pas! Smile

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 20 Avr 2013 - 14:39 par joyeux_lapin13

Re: Interview pour un statisticien ou chargé(e) d'etude
par zezima Aujourd'hui à 01:44 pm

1. J'ai suivi la formation DUT STID (STatistique et Informatique Décisonnelle) puis je vais enchaîner sur une licence professionnelle Santé STID.

2. Je ne suis pas encore employé mais le boulot de statisticien est l'un des métiers les plus demandés en France, tu ne seras quasiment jamais au chômage.

3. Oui.

4. Certes on travaille toujours au bureau pour la plupart mais le monde statistique est énorme.

5. Les logiciels nous remplacent déjà, il faut les faire tourner tout simplement.

6. Je sais pas.

7. Pour ma part, je travaille complètement en équipe.

8. ça dépend de ton emploi. ça va de "rangement de table" à "étude et analyse".

9. Avantages : études courtes, rémunération forte, boulot intéressant, passionnant, boulot de recherche, y'aura toujours besoin de statistiques.
Désavantages : boulot pas assez polyvalent, je reste tout le temps derrière un bureau, c'est dommage.

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum